Centre d'Etudes et de Recherches des Industries Métallurgiques, Mécaniques, Electriques et Électroniques
VIDEO
NEWSLETTER
COORDONNEES
Complexe des centres techniques
Route BO 50, Sidi Maârouf
Ouled Haddou – Casablanca
Tél. : (+212) 522 584 491
Fax : (+212) 522 584 490
E-mail :cerimme@menara.ma
VEILLE TECHNOLOGIQUE
  • Imprimer
  • E-mail
Le recyclage du CUIVRE

Le cuivre recyclé provient de 3 principales sources :

  •  Chutes neuves et tournures (scraps nouveaux).
  •  Produits  en  fin  de  vie  qui  représentent  environ  50  %  du  cuivre  qui  est  recyclé  :

on  peut citer,  par  exemples,  les  câbles,  les  véhicules  et  moyens  de  transport,  le
bâtiment,  les moteurs électriques, les équipements électriques et électroniques, ?(scraps  anciens).

  •       Les résidus et cendres de l'industrie métallurgique.

 La composition du cuivre provenant des déchets électriques et électroniques est très variable suivant le type de produit mais aussi son âge.

Le pourcentage de cuivre contenu dans les déchets à recycler détermine le nombre d'étapes. L'ensemble des étapes décrites ci-dessous est valable pour de faibles teneurs en cuivre. Si la teneur en cuivre est assez élevée, le cuivre à recycler peut être directement introduit dans le four à réverbère.

 

Fusion dans un four à cuve

Le but de cette étape  est  d'homogénéiser  la charge  qui  est constituée de déchets  avec  des teneurs en cuivre assez variées. La charge concentre entre 20 et 30 % de cuivre. A la sortie de ce four, le cuivre récupéré est dit «noir ».


Fusion dans un convertisseur et/ ou dans un four à réverbères ou rotatif

Le  cuivre  noir  est  oxydé  dans  un  convertisseur  pour  extraire  le  zinc,  l'étain  et  une  partie  du plomb. Le cuivre est ensuite affiné dans un four à réverbères ou rotatif pour obtenir un taux de cuivre de 95 %. Les alliages cuivre - étain sont intégrés au niveau du convertisseur.

Fusion dans un four à coulée d'anodes

Cette étape consiste à réaliser des anodes en cuivre recyclé dont la teneur en cuivre est de 98,5 % et la teneur en nickel est de 0,5 %.


Affinage électrolytique

L'affinage s'effectue par électrolyse. Les anodes coulées pendant la fusion sont placées dans un  bain  électrolytique  d'acide  sulfurique  avec  une  cathode.  Le  cuivre  migre  vers  la  cathode pour donner un métal de grande pureté.

Les  cathodes  sont  soit  fondues  dans  un  four  puis  coulées  sous  formes  de  tiges,  billettes, plaques, ? soit vendues à d'autres installations pour être transformées.

Veille technologique
  • La participation du CERIMME à ce rendez-vous qui a eu lieu du 20 au 23… (voir l'article)
  • Le CERIMME au côté des professionnels de son secteur MEa participé au… (voir l'article)
  • Afin de faire face à la crise énergétique, l’homme est contraint de tr… (voir l'article)
  • 40  à  45  %  des  gisements  d'aluminium  à  recycler  proviennent  d… (voir l'article)
Projets d'innovation
  • Avec l’implication du RIMMEans les travaux du réseau de centres d’info… (voir l'article)
  • Le CERIMME est intervenu dans l’évaluation de la conformité des aciers… (voir l'article)
  • L’PIC confié au IMME nouvelles études de préfaisabilité de 4 projet… (voir l'article)
  • Les endommagements mécaniques par usure des pièces métalliques coutent… (voir l'article)