Centre d'Etudes et de Recherches des Industries Métallurgiques, Mécaniques, Electriques et Électroniques
VIDEO
NEWSLETTER
COORDONNEES
Complexe des centres techniques
Route BO 50, Sidi Maârouf
Ouled Haddou – Casablanca
Tél. : (+212) 522 584 491
Fax : (+212) 522 584 490
E-mail :cerimme@menara.ma
NORMES ET SPÉCIFICATIONS
  • Imprimer
  • E-mail
Indice de classement :
NM 15.8.015
Domaine :
Non défini
Date de publication :
17/05/2001

Titre :

Certification des matériaux de référence : Princeps généraux et statistiques

Norme marocaine homologuée

Par arrêté du Ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines N° 724-01 du 13 Avril 2001, publié au B.O.N° 4900 du 17 Mai 2001.

Introduction :

Le Comité du Conseil de l'ISO pour les matériaux de référence (REMCO) est concerné par l'élaboration des directives pour la préparation, la certification et l'emploi des matériaux de référence. Le présent Guide a pour objet d'exposer les principes généraux et statistiques de la certification des matériaux de référence.

Diverses sections de ce Guide sont l'œuvre de différents délégués auprès du REMCO, la coordination du projet ayant été assurée avec la collaboration de représentants de l'IS0/TC 69, Application des méthodes statistiques.

Il convient de remercier M. J.O. Cox (BSI, Royaume-Uni) qui a élaboré le chapitre 3 sur le rôle des matériaux de référence dans les systèmes de mesurage. Les chapitres 4,5 et 6 s'appuient largement sur les matériaux contenus dans trois sources publiées antérieurement, à savoir:

a) CALI, J. P. et al. The role of standard reference materials in measurement systems, NBS Monograph 148, Washing­ton, DC, National Bureau of Standards, 1975 ( notamment  chapitre 3, par H.H. Ku);

b) URIANO, G.A. et GRAvATT, C.C. The role of reference materials and reference methods in chemical analysis. Crit. Rev. in Anal. Chem. 6 1977: 361;

c) MARSCHAL, A. Matériaux de référence. Bureau national de métrologie, Laboratoire national d'essais, Paris.

Il convient également de remercier MM. K.R. Eberhardt (ANSI, USA) qui a préparé le chapitre 7 sur l'emploi d'une méthode selon la définition de certification des matériaux de référence, R. Sutarno et H. Steger (SCC, Canada), auteurs du chapitre 8 sur l'emploi d'un programme d'essais inter laboratoires de certifications des matériaux de référence, H. Marchandise (Bureau communautaire de référence, Commission des Communautés européennes) qui a préparé le chapitre 9 sur une approche métrologique de la certification, inclus pour la première fois dans la deuxième édition du présent Guide, et G. Uriano (ANSI, USA) en tant que rédacteur du Guide.

Des sections du document traitant de l'analyse statistique des données. Sont plus particulièrement remerciés Prof. P.T. Wil­rich (DIN, Allemagne, R.F.) et Dr. T. Miyazu (JISC, Japon) de l'ISO/TC 69/SC 6 qui ont abondamment contribué à l'examen et à la rédaction du présent Guide.

Les précédents Guides11·31 élaborés par le REMCO traitaient des aspects des matériaux de référence suivants:

a) mention des matériaux de référence dans les Normes internationales;

b) termes et définitions utilisés en rapport avec les matériaux de référence;

c) contenu des certificats des matériaux de référence.

Domaine d’application

Le présent Guide se propose de servir d'introduction fondamentale aux concepts et aspects pratiques relatifs à la certification des matériaux de référence. Le Guide ISO 331291 est consacré plus particulièrement aux concepts et aspects pratiques propres à l'emploi des matériaux de référence.

Selon la définition donnée en 2.1, les matériaux de référence (MR) peuvent être employés à des fins de mesurage relatives à l'étalonnage d'instruments, l'évaluation des méthodes et l'attribution des valeurs des propriétés. Le chapitre 3 traite de ces fonctions de mesurage, et tente de montrer comment la traçabilité 11 de celui-ci peut être obtenue, lui assurant ainsi une compatibilité mondiale.

De même qu'il est préférable de citer les matériaux de référence certifiés (MRC) dans les Normes internationales111 plutôt que d'autres classes de MR, il convient aussi et d'une manière générale d'adopter les MRC de préférence aux autres classes de MR en métrologie, pour autant que les MR requis pour un type de mesurage donné existent. Le Répertoire ISO des matériaux de référence certifiés (MRC) 141 aide à retrouver les fournisseurs de MRC dans divers domaines techniques.

Bien entendu, la qualité d'un mesurage s'appuyant sur un MRC dépend en partie des efforts et de l'application de l'organisme de certification pour déterminer la (les) valeur(s) des propriétés du MRC en question. Aussi, la certification 121 devrait-elle s'appuyer sur des méthodes de mesurages bien caractérisées,

Très Précises et fidèles qui donnent des valeurs des propriétés en rapport avec les unités fondamentales de mesurage. Ces méthodes devraient donner aussi des valeurs avec des incertitudes convenant à l'utilisation finale envisagée du MRC. Les chapitres 4 et 5 traitent de deux des plus importants aspects techniques de la certification des MR: incertitudes de mesure et homogénéité des matériaux. Le chapitre 6 établit les principes généraux de la certification des MR.

Deux approches générales couramment utilisées pour assurer la validité technique de la certification des MR sont examinées dans les chapitres 7 et 8. Le chapitre 7 traite de l'emploi d'une méthode unique de très haute exactitude (appelée aussi parfois méthode selon définition, ou fondamentale) utilisée généralement par un seul laboratoire pour la certification des MR. Le chapitre 8 concerne l'approche de la certification des MR par des essais inter laboratoires, laquelle pourraient comporter plus d'une méthode.

L'approche métrologique examinée dans le chapitre 9 a pour objectif la production de valeurs certifiées dont l'exactitude et l'incertitude sont démontrées expérimentalement.

En résumé, le présent Guide a pour objet de faciliter la compréhension des méthodes valides de certification des MR et d'aider les utilisateurs éventuels à mieux définir leurs exigences techniques. Il devrait contribuer à mieux faire apprécier les possibilités des MRC en tant qu'outil pour garantir l'exactitude et la compatibilité inter laboratoires des mesurages au plan national ou international. 

 

Correspondance :